Dossier partenaire
Les Thermalies
Du 3 au 5 février 2017

« Les Thermalies » investissent la capitale des Gaules

C’est une grande première à Lyon ! Après 35 ans d’organisation à Paris, le salon de l’eau et du bien-être Les Thermalies débarque à la Cité internationale. Du 3 au 5 février, plus de 160 exposants dévoileront les dernières tendances en matière de thalasso et de cures thermales, avec un fil conducteur axé sur la prévention santé. Une vingtaine de conférences seront également organisées, avec des thématiques sur les cures post-cancer, les pathologies et les cures thermales, etc.

Élément fondateur du salon, l’eau et ses bienfaits seront déclinés à travers quatre pavillons : thalasso France, sources thermales, évasion spa et thermes, thalassothérapie à l’international. Les vertus thérapeutiques de l’eau ne sont plus à démontrer, que celle-ci soit utilisée dans la thalassothérapie ou dans le thermalisme. Dans les deux cas, des professionnels du secteur seront présents à la Cité pour faire profiter les visiteurs de tarifs préférentiels.

La région Auvergne Rhône-Alpes vient de lancer un grand Plan thermal, qui vise à faire du territoire la première destination thermale de France, en soutenant la création de nouvelle station. Pour cela, 20 millions d’euros vont être investis entre 2016 et 2020. C’est donc naturellement que le salon Les Thermalies débarque cette année dans la capitale régionale. Entre 6 000 et 8 000 personnes sont attendues…

Du 3 au 5 février 2017, à la Cité internationale – Lyon 6e.
Horaires d’ouverture : de 10 à 18 heures.
Tarif d’entrée : 5 euros par personne – Votre entrée gratuite en cliquant ici !

Thalasso et cure thermale : quelle différence ?

Thalasso :
Les soins sont tous à base d’eau de mer. Il s’agit uniquement de cures bien-être : elles ne peuvent être prescrites par un médecin. D’après une étude d’Opinion Way pour France Thalasso, 20% des Français ont déjà vécu une thalassothérapie.

Cure thermale :
Les soins sont tous à base d’eau de source. Il y a les cures thermales médicalisées et les cures bien-être qui ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. En 2015, plus de 560 000 curistes ont séjournés dans les 105 centres thermaux français.

Quoi de neuf dans les thermes ?

  • En 2017, de nouvelles cures sont proposées à destination des enfants.

Le salon Les Thermalies sera l’occasion de découvrir tous les nouveaux programmes spécifiques proposés en 2017. Car depuis longtemps, le thermalisme est considéré comme « la médecine que la terre nous a donnée ». Cette eau aux vertus thérapeutique se décline en différents programmes, pour permettre de soigner diverses pathologies.

En 2017, les thermes de Molitg-les-Bains proposent par exemple une nouvelle cure spécifique pour atténuer les difficultés des enfants hyperactifs. À Enghien-les-Bains un nouveau programme permet de détoxifier les voies respiratoires. Dans un autre registre, les thermes de Digne-les-Bains ont mis en place une cure pour lutter contre l’allergie à l’ambroisie. Et pour découvrir encore plus de programmes, le salon a mis en place un blog qui recense les dernières actus du thermalisme. Idéal pour trouver de nouvelles idées…

Les cures se conjuguent aussi au masculin

  • Les cures masculines sont généralement portées sur des soins d’hydrothérapie et esthétiques

En matière de thermalisme, les hommes ont aussi leur mot à dire. Pour oublier les contraintes professionnelles, retrouver de l’énergie ou reprendre goût à une activité physique… Les hommes sont aussi prêts à adopter le bien-être par l’eau. C’est pour répondre aux besoins de ce nouveau public que les centres thermaux ont adapté leurs programmes, en conjuguant soins d’hydrothérapie et soins esthétiques. Par exemple, Carnac Thalasso & Spa propose désormais un programme authentique et bio pour les hommes, avec six jours de soins thalasso avec des modelages. De son côté, le groupe GB Hotels Abano a mis en place une cure Business Gentlemen Detox. En une semaine, ces messieurs pourront recharger leur énergie, avec un relâchement du corps et de l’esprit. Bref, en 2017, les cures se conjuguent aussi au masculin !

Les programmes detox s’invitent dans la thalasso

  • Cette année, les cures detox misent aussi sur le sans gluten pour proposer des menus diététiques

Au quotidien, l’organisme est confronté à des toxines diverses dues à notre mode de vie, à la pollution ou même à l’alimentation. C’est pourquoi les cures detox ont aujourd’hui le vent en poupe. Ces nouveaux programmes permettent d’éliminer toutes les toxines accumulées pendant l’année. Le tout dans un cadre reposant, pour permettre un maximum de relaxation et de bien-être.

En 2017, de nouveaux programmes ont ainsi vu le jour pour répondre à une demande grandissante. Par exemple, le Thalasso & Spa le Royal à la Baule propose une élimination des toxines en six jours, grâce à son programme Detox. Plus original, Thalacap catalogne & Ile de Ré organise une pause digital détox de deux jours. Le principe : se séparer de son smartphone pour faciliter une detox totale. Le Grand hôtel thalasso & spa à Saint-Jean-de-Luz propose un programme dans le même esprit. Minceur, forme, purification, et surtout santé, les cures detox n’ont jamais été aussi prisées !

Toutes les nouveautés Detox en cliquant ici !

TÉMOIGNAGES

Sophie FOURNIER

Déléguée générale de Rhône-Alpes Thermal - Balineae

« La région Auvergne-Rhône-Alpes compte 24 stations thermales dont 15 rhônalpines avec 16 thermes. Ensemble , les stations thermales du territoire répondent à toutes les orientations thérapeutiques au nombre de 12. Les établissements thermaux favorisent l’accès à la prévention santé, avec des séjours courts de remise en forme pour le bien-être de 6, 9 ou 12 jours. Les orientations dépendent des propriétés de l’eau thermale de l’établissement. Les thermes se spécialisent donc en fonction des vertus de leur eau : rhumatologie, gynécologie, dermatologie, phlébologie, voies respiratoires et affections ORL, etc. En Rhône-Alpes, environ 80 000 curistes profitent chaque année de cette médecine naturelle lors de cures médicales 18 Jours conventionnée. Les établissements disposent également d’espaces dédiés au bien-être et la remise forme, tels les spa thermaux équipés de piscines en eau thermales, balnéothérapie et proposant des soins : massages sous affusion, massage au jets... »

Laura RAMASCHI

Consultante marketing et curiste à Vichy

« Je suis consultante marketing en Alsace. Mon métier m’amène à voyager beaucoup. Entre l’avion et les décalages horaires, je m’alimente assez mal. En 2015, mon médecin m’a donc prescrit une cure thermale de trois semaines. Ce programme m’a permis de retrouver une bonne alimentation, de perdre quelques kilos et de me sentir mieux dans mon corps. Le tout en continuant mon métier : le matin je partais en cure, l’après-midi je restais dans ma chambre pour travailler. Pendant ces trois semaines, on m’a prodigué différents soins : jets, massages à quatre mains, bains bouillonnants, etc. Mais j’ai également procédé à un rééquilibrage alimentaire. »

TEST. Découvrez la cure qui vous correspond le mieux...