Cave des Hautes-Côtes Nuiton-Beaunoy
Logo Le Progrès
Dossier partenaire

La Cave des Hautes-Côtes défend l’esprit coopératif depuis 60 ans

  • La Cave des Hautes-Côtes défend l’esprit coopératif depuis 60 ans
  • La Cave des Hautes-Côtes défend l’esprit coopératif depuis 60 ans
  • La Cave des Hautes-Côtes défend l’esprit coopératif depuis 60 ans

Chiffres Clés

22 000 hectolitres de vin sont produits, chaque année, par la cave coopérative des Hautes-Côtes. Cette production se décline en 11 000 hl de Hautes-Côtes de Beaune et Hautes-Côtes de Nuits, 5000 hl d’aligoté, 5000 hl de Crémants de Bourgogne, 1000 hl de Villages.
À noter que 6 000 hl de la production sont vendangées à la main.

80 % de la production de la Cave des Hautes-Côtes est valorisée en bouteilles.

26 % des bouteilles sont dégustées à l’étranger. 22 % sont servies dans des cafés, hôtels et restaurants français. 21 % sont vendues au caveau. Enfin, 13 % s’exposent dans les rayons des grandes surfaces.

450 hectares de vignes sont exploités par les vignerons de la Cave des Hautes-Côtes.

25 personnes travaillent au sein de la Cave des Hautes-Côtes.

Ce matin d’octobre 1957, la Bourgogne est baignée de soleil. Tout est calme et paisible au sud de la Côte d’Or. La journée semble ordinaire. Mais elle va marquer l’histoire du territoire. L’histoire des Hautes-Côtes…

Car, dans le petit village d’Orches, situé sous la falaise calcaire, un groupe d’hommes s’apprête à prendre une initiative inédite. D’une folle modernité. Au lieu de repartir chacun de leurs côtés avec leurs grappes de raisins, ces vignerons choisissent de les déposer dans la même cuve... Evidemment, ce matin d’octobre 1957, sous le grand soleil de Bourgogne, ils ne mesurent pas encore la portée de leur geste. Ils veulent simplement unir leurs forces pour améliorer la commercialisation de leur vin... Ils sont à mille lieues de penser que leur initiative va traverser les décennies...

Et pourtant, aujourd’hui, la Cave des Hautes-Côtes est là. Fière héritière. Sur la route de Pommard à Beaune, elle est la seule cave à porter l’esprit coopératif en Côte d’Or. Et elle le porte haut, sous l’appellation Nuiton-Beaunoy. Forte de 85 adhérents, elle rayonne désormais sur un large territoire, qui explore la Côte de Beaune, les Hautes-Côtes de Beaune, la Côte de Nuits et les Hautes-Côtes de Nuits. Elle rayonne aussi à l’international. Sa production annuelle de 22 000 hectolitres de vin, qui exprime toute les nuances de son exceptionnel terroir, s’exporte dans une quinzaine de pays. Du Japon au Canada, en passant par l’Allemagne, la Belgique, la Norvège...

En soixante ans, il en a fait du chemin l’esprit coopératif des pionniers. Cela mérite bien d’être célébré. Rendez-vous les 8 et 9 avril pour des portes ouvertes anniversaires.

Les 8 et 9 avril : portes ouvertes exceptionnelles pour l'anniversaire

Les amateurs de vin de Bourgogne peuvent réserver leur week-end des 8 et 9 avril prochain. Car un événement exceptionnel les attend à Beaune.

La Cave des Hautes-Côtes (seule cave coopérative du département de Côte d’Or) organise deux journées portes ouvertes hors-norme, à l’occasion de son soixantième anniversaire. Le programme de ce millésime a déjà tout d’un grand cru : visites de la cuverie et des chais à fûts, dégustations des vins de la cave, promenades en calèche dans les vignes, rencontres avec des producteurs locaux, expositions artistiques, ateliers sensoriels et dynamiques, découverte du métier de souffleur de verre, démonstrations de gravure sur verre, restauration… Et pour les petits, concours de dessin et parcours olfactif.

Samedi 8 avril, de 9h à 18h et dimanche 9 avril, de 10h à 19h.

97 route de Pommard à Beaune
Tél : 03.80.25.01.03
www.nuiton-beaunoy.com

Dates clés

Octobre 1957 : L’acte fondateur. Une dizaine de viticulteurs d’Orches déposent leurs grappes de raisins dans une même cuve. Une coopérative naît sous le nom de cave du Rosé d’Orches.

Avril 1961 : Après avoir bataillé plusieurs années avec les hautes instances viticoles, les vignerons obtiennent l’AOC tant espéré auprès de l’institut national de l'origine et de la qualité. Désormais, ils ne produisent plus du vin « Grand Ordinaire » mais du « Bourgogne Hautes-Côtes de Beaune » et du « Bourgogne Hautes-Côtes de Nuits ».

Septembre 1964 : La petite cave coopérative du Rosé d’Orches étend son champ d’action à l’ensemble des cantons de la région. Elle devient la Cave des Hautes-Côtes. Pour accompagner ce développement, elle déménage un an plus tard à l’entrée de Beaune, sur le site actuel.

1977 : La Cave des Hautes-Côtes ouvre son caveau aux particuliers. Au programme : vente au détail et dégustations. Dans le même temps, les vins de la coopérative s’invitent à la table des restaurants. Ils s’illustrent aussi dans les salons et les foires.

2009 : Afin de gagner en notoriété, la Cave des Hautes-Côtes se construit une nouvelle identité. Elle crée la marque Nuiton-Beaunoy, riche des multiples expressions du Pinot noir et du Chardonnay.

2017 : La Cave des Hautes-Côtes est, aujourd’hui, la seule cave coopérative de Côte d’Or. Elle fédère 85 vignerons, ce qui représente 450 hectares de vignes répartis dans une cinquantaine de villages. La production annuelle s’élève à 22 000 hectolitres.

La Cave des Hautes-Côtes est le prolongement de 80 exploitations viticoles ; elle permet aux vignerons de bénéficier :

  • D’un service technique et administratif mutualisé pour les exploitants
  • D’outils de production modernes et performants permettant ainsi une production constante et de qualité : la cave a d’ailleurs investi récemment dans un gyropalette pour le process d’élaboration des crémants de Bourgogne.
  • D’un outil de commercialisation idéalement bien situé

La Cave des Hautes-Côtes se compose avant tout d'hommes et de femmes : 80 vignerons et 25 salariés exactement. Elle est administrée par des vignerons élus : chaque adhérent dispose d’une voix à l’assemblée générale pour élire les membres du conseil d’administration, qui désigne ensuite un président, représentant légal de la cave coopérative.

Le Directeur fait appliquer la politique définie par le conseil d’administration au sein de la cave et est pour cela entouré de salariés avec des compétences diverses qu’elles soient techniques (qualité, cave, conditionnement, maintenance…), administratives ou commerciales.

L’objectif est de valoriser au mieux la production des adhérents.

Les vignerons sont les garants de la tradition viticole et ils travaillent tout au long de l’année pour apporter le meilleur soin à leurs vignes. La responsable amont et relation adhérents offre ses conseils pour optimiser leur travail, elle assure des missions d’appui technique, de développement de pratique culturale respectueuse de l’environnement et veille à la bonne application des règles de production. Dès la réception des raisins et jusqu’à la mise en bouteille des vins, un suivi et des contrôles réguliers sont effectués, visant à assurer une traçabilité sans faille, depuis la parcelle, et une optimisation des ressources nécessaires, en prenant en considération le respect de l’environnement.

Après quelques années de travail de fond avec les vignerons au sein de la cave, la Cave des Hautes-Côtes souhaite adhérer à la démarche Vignerons Développement Durable dans les prochains mois.

Bernard Fournier, président

Bernard Fournier, président de la Cave des Hautes-Côtes :

« Nous recherchons la qualité maximale »

Le vin produit au sein de la coopérative est-il d’aussi bonne qualité qu’ailleurs ?

« Notre coopérative ne mélange pas les raisins au hasard. Une véritable réflexion et une minutieuse organisation sont mises en place durant les vendanges. Nous recherchons toujours la qualité maximale. Nous mettons ainsi en place un planning très précis afin que chaque vigneron récolte au moment le plus approprié. Par ailleurs, la production du vin est supervisée par un œnologue, qui va marier au mieux les subtilités et le potentiel de nos vignes. Nous vinifions séparément afin de respecter l’identité de nos raisins et de nos territoires. »

Bérengère Jeannin, responsable vignobles

Bérengère Jeannin, responsable vignobles

« Chardonnay et Pinot Noir s’expriment avec noblesse et finesse »

Terroirs de la Côte et des Hautes-Côtes : qu’est ce qui fait la différence ?

« Le vignoble des Hautes-Côtes est situé dans le prolongement et à l’ouest de la Côte de Beaune et de la Côte de nuits. À la différence de ces deux côtes, les Hautes-Côtes sont situées davantage en altitude, ce qui explique en partie leur nom et des conditions thermiques un peu moins chaudes (de l’ordre de 2°C). Elles sont formées par un plateau profondément disséqué formant des buttes inclinées vers la plaine de Saône. Ainsi le vignoble des Hautes-Côtes est constitué de nombreuses vallées où le sous-sol calcaire est largement dominant. Les Hautes-Côtes présentent une multitude de versants aux expositions variées entraînant une diversité de terroirs, de climats, où les cépages Chardonnay et Pinot Noir s’expriment avec noblesse et finesse. Les paysages des Hautes-Côtes sont riches, diversifiés. Alternance d’espaces viticoles sur les parcelles les plus propices, de forêts, de prairies, de plateaux cultivés. Les Hautes-Côtes ont conservé un caractère sauvage et naturel du fait de la présence régulière de friches et de bois situés sur des versants ne pouvant pas être exploités par l’homme (forte pente ou mauvaise orientation). Cet espace est une richesse en termes de biodiversité, faune et flore, propice à la culture de la vigne dans des conditions optimales d’un point de vue technico économique et développement durable : utilisation très limitée d’insecticides, bandes enherbées dans les inters rangs, vignes hautes donc moins de pénibilité pour les travaux manuels …

Tous ces points forts méritent d’être reconnus et mis en valeur ; c’est pourquoi, après trois années de préparation, la Cave des Hautes-Côtes va s’engager dans la démarche Vignerons en Développement Durable initiée par l’Institut Coopératif de la Vigne et du Vin en 2007. »

Bourgogne Hautes-Côtes de Nuits Les Mouchottes 2014 rouge :

Les Mouchottes sont situées sur la commune de Villers-la-Faye, à une altitude de 345 à 380 mètres. Sur un sol argilo-calcaire, très marneux, présentant une terre arable minime, les vignes hautes et larges sont orientées Sud-Ouest

La récolte a débuté mi-septembre. Les raisins de très belle qualité, sains et matures ont permis d’élaborer des vins d’une très belle qualité.

Dégustation : Robe pourpre. Nez ouvert sur de délicats arômes boisés et vanillés, completés par une large palette de fruits rouges. Bouche pleine, enrobée, la structure est bien posée. Les fruits rouges sont dominants, le boisé délicat et cette cuvée offre une très belle persistance.

Tarif : 9.90€ TTC, en vente actuellement au Caveau

Pommard 2014 rouge

Les vignes sont âgées de plus de 20 ans. Sur un sol argilocalcaire, avec forte présence d’oxyde de fer. Les vignes basses sont exposées au Sud, et la récolte est manuelle.

La vinification se passe en petites cuves thermorégulées, avec un élevage long sur lies fines en fûts de chêne français.

Dégustation : Robe rouge rubis soutenue par des notes violacées. Nez fin développant des arômes fruités. Bouche pleine, enrobée, où les notes d’élevage légèrement vanillées révèlent un fruit mûr et une finale longue et dense.

Tarif : 23.45€ TTC en vente actuellement au Caveau

Gevrey-Chambertin 1er Cru Clos du Chapitre 2014 rouge

Le Clos du Chapitre, monopole de Nuiton-Beaunoy d’une superficie d’à peine un hectare, est situé au coeur du village de Gevrey-Chambertin, au pied de l’église. Ici naissent des vins profonds et racés dans le grand style des Pinots Noirs de la Côte de Nuits.

Les vignes sont âgées de plus de 20 ans, situées juste en dessous du célèbre Clos Saint- Jacques, sur des sols bruns composés d’excellents cailloutis calcaires, bien drainés, profonds, exposés au levant, récolte manuelle.

Dégustation: Très belle robe grenat aux nuances pourpres. Au nez, le vin brille par sa pureté et sa complexité. Aux fruits rouges répond une trame minérale affirmée et les tanins, polis avec un élevage minutieux, offrent un Pinot Noir d’une grande noblesse.

Tarif : 45.00€ TTC en vente actuellement au Caveau

Crémant de Bourgogne Blanc Brut Victorine De Chastenay

À l’œil : D’un éclat or pâle, la robe brille de ses reflets argentés.

Au nez : De fines bulles exhalent des arômes élégants et délicats de pêche de vigne et de vanille.

En Bouche : Les notes d’abricot et de cannelle lui confèrent charme et rondeur, et les zestes d’agrumes, une fraîcheur incomparable.

Mets et vins : Servi autour de 8°C, en apéritif avec des gougères, ou au cours d’un repas sur des poissons en sauce, des escargots ou une volaille fermière, cette cuvée sait révéler les cuisines raffinées.

Tarif : 8.90€ TTC actuellement en vente au Caveau