UIMM - Forum de l'emploi
Logo Le Progrès
Dossier partenaire

400 offres d’emploi vous attendent au Forum de l’emploi de l’alternance et de l’apprentissage de l’industrie

Samedi 24 mars à la Maison des entreprises de Chalon-sur-Saône

Les clichés ont la dent dure… Ainsi, certains croient encore que l'industrie française est vieillissante. Déclinante. Harassante. Mais, c’est une erreur. Parfaitement en phase avec son époque, elle n'a pas raté le virage du numérique, ni celui des nouvelles technologies. Et l’industrie se porte bien. Très bien même. La preuve : le secteur crée de l'emploi. Des dizaines de milliers de recrutements s'annoncent dans les années à venir... Ces recrutements débutent, d'ailleurs, dès ce samedi 24 mars à la Maison des entreprises de Chalon-sur-Saône.
L'Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) de Saône et Loire et son réseau organisent le Forum de l'emploi, de l'alternance et de l'apprentissage dans l'industrie.

Plus de 400 offres d'emploi (CDD, CDI, contrats de professionnalisation, contrats d'apprentissage) attendent le grand public (personne en recherche d'emploi, salarié en reconversion, étudiant...)

L'événement est également l'occasion de rencontrer et d'échanger avec une vingtaine d'entreprises industrielles sur la réalité des métiers et sur leurs besoins en compétences. Il offre aussi la possibilité de visiter le pôle formation de l'UIMM, voie royale pour l'emploi, puisque 81 % des apprentis de l'industrie trouvent un emploi dans les six mois suivants leur formation.

Forum de l'emploi, de l'alternance et de l'apprentissage dans l'industrie, organisé dans le cadre de la 8e édition de la Semaine de l’Industrie. Le samedi 24 mars, de 9h à 13 h, à la Maison des entreprises, 75 Grande rue Saint-Cosme à Chalon-sur-Saône.
Pensez à apporter plusieurs CV.


Informations complémentaires sur www.forumindustrie71.com ou par téléphone au 03.85.42.18.28 

LES ENTREPRISES PRÉSENTES AU FORUM

ABC • Alfa Laval Packinox • Allize-Plasturgie • Amefo, Aperam • Assystem E&I • Framatome • Fiat Powertrain Technologiques • GEIQ Industries 71 • Massilly France • Moules et Outillages de Bourgogne • Nuclear Valley • Pinette Emidecau Industries • Saint-Gobain SEVA • Socla • Systel Electronique • Thermodyn • Tolix Steel Design

PROFILS RECHERCHES 

Ouvriers, techniciens et ingénieurs, dans des domaines variés : chaudronnerie, soudage, usinage, montage, production, maintenance, automatisme, HSE, logistique, contrôle, ingénierie,  bureau d’études, dessin industriel, gestion de projet, achat, management, vente



Le chaudronnier d’hier n’est pas celui d’aujourd’hui

Isabelle Laugerette, Secrétaire générale de l’UIMM 71

Isabelle Laugerette, Secrétaire générale de l’UIMM 71

Secrétaire générale de l’UIMM Saône-et-Loire, Isabelle Laugerette évoque la mutation des métiers dans l’industrie et les professions en tension. 

• Les métiers de l'industrie sont souvent perçus comme éprouvants. Mais qu'en est-il vraiment ?
Selon l’image ancestrale, certains métiers de la métallurgie, comme soudeur, chaudronnier ou usineur, apparaissent effectivement comme noirs, sales, pénibles. Mais le grand public doit savoir que le chaudronnier d’hier n’est pas celui d’aujourd’hui. Et il est encore moins celui de demain. Lors du Forum de l’emploi de l’alternance et de l’apprentissage de l’industrie, nous allons tâcher de l’expliquer. Nous sommes, en effet, en train de vivre une véritable révolution industrielle, portée par la robotique, la cobotique (robotique collaborative), le digital, les outils connectés, la réalité virtuelle, le big data, l’intelligence artificielle… Cette révolution modifie sensiblement les façons de travailler. Elle développe les métiers à forte valeur ajoutée. 

• Quels sont les profils les plus recherchés dans l'industrie ?
Depuis dix ans, les métiers les plus recherchés par les entreprises industrielles de Saône-et-Loire sont toujours les mêmes. À savoir usineur, soudeur, chaudronnier, technicien de maintenance. Les profils d’ingénieur et de cadre sont également très demandés. Au sein de l’UIMM, nous travaillons sur ces métiers en tension. Nous parvenons, grâce à notre partenariat avec Pôle Emploi, à satisfaire 85 % des offres.


• Ceux qui choisissent de se former dans l'industrie, ont-ils l'assurance de trouver un emploi ?
Je ne dirai pas cela de manière aussi affirmative. Néanmoins, il est certain que les titulaires d’un diplôme correspondant aux métiers en tension trouvent un emploi. De manière générale, quand on est motivé et intéressé par l’industrie, on arrive à se faire une place. Particulièrement si l’on opte pour l’apprentissage qui est une voie d’excellence.

L’industrie fabrique l’avenir

  • L’industrie fabrique l’avenir
  • L’industrie fabrique l’avenir
  • L’industrie fabrique l’avenir
  • L’industrie fabrique l’avenir
  • L’industrie fabrique l’avenir

L'industrie métallurgique recrute 110 000 personnes par an : Les entreprises de la métallurgie ont besoin de réaliser plus de 110 000 recrutements par an d’ici 2025 pour continuer à se développer. Une partie de ces besoins provient d’une vague massive de départs à la retraite dans les prochaines années. Le reste est lié à l’inadéquation entre les besoins des entreprises et les qualifications des demandeurs d’emploi, en particulier sur les métiers qui souffrent d'un manque d’attractivité.

 L'industrie forme : Ce sont aujourd’hui plus de 43 000 alternants qui sont formés avec des résultats positifs en matière d’insertion et de réussite au diplôme : 81 % des apprentis ont trouvé un emploi 6 mois après la fin de leur formation et 57 % des apprentis qui travaillent en entreprise ont obtenu un CDI.

L'industrie lutte contre le chômage de masse : Selon l'observatoire paritaire et prospectif des métiers des qualifications de la métallurgie, chaque emploi créé dans la métallurgie en génère trois autres dans des secteurs distincts. Ainsi, l'industrie, via son engagement pour le made in France, aide à lutter contre le chômage.

L'industrie réinvente les métiers : Si les entreprises recrutent des soudeurs, des techniciens de maintenance, des usineurs, des chaudronniers, les innovations actuelles et futures renouvellent profondément les façons de travailler, de produire et de concevoir. Les métiers existent toujours mais la manière de travailler n’est plus la même depuis l'émergence des nouvelles technologies (robotique, simulateurs de réalité virtuelle...). L'intelligence de l'homme est mise en avant et les conditions de travail des salariés sont largement améliorées. Du fait de la globalisation de l’économie, de plus en plus de métiers nécessitent, en outre, la pratique de langues étrangères comme l’anglais, l’allemand ou encore le mandarin.

L’UIMM en chiffres

8 Comme le nombre de secteurs d'activité représentés par l'UIMM : automobile - électrique, électronique, numérique et informatique - ferroviaire - équipements énergétiques - mécanique - métallurgie – naval  - aéronautique et spatial

42 000 C’est le nombre d’entreprises représentées par l'UIMM en France, dont 500 en Saône-et-Loire

942 Soit le nombre d’offres d’emploi qui ont été déposées, en Saône-et-Loire, sur la plateforme Dynamique Métallurgie (partenariat Pôle emploi/UIMM 71) en 2017. C’est 25% de plus qu’en 2016

63 % C’est le pourcentage d’offres d’emploi en CDI. 52% d’entre elles concernent des emplois de production (maintenance, usineurs, opérateurs, chaudronniers, soudeurs, conduite d’équipement).

 

Consultez le site internet du l'UIMM

  • DIAPORAMA
  • DIAPORAMA
  • DIAPORAMA
  • DIAPORAMA
  • DIAPORAMA
  • DIAPORAMA